www.minisanterdc.cd

Taille police

SCREEN

Profil

Mise en page

Style du menu

Cpanel

Rapport sur les comptes de la santé – République Démocratique du Congo 2014

Les dépenses totales de santé en 2014 étaient de 1 462 093 561 USD, soit 7,8 % du Produit Intérieur Brut dont 1 428 969 948 USD, soit 98 % représentaient les dépenses courantes en santé et 33 123 4 613 USD, soit 2% pour les dépenses d’investissement.

 Les ménages constituent la principale source et un acteur clé du financement des services et soins de santé en RDC. Ils ont financé les services et soins de santé qui leur sont offerts à hauteur de 595 670 252 USD /1 428 969 948 USD, soit 42% des dépenses courantes de santé en 2014.

Le paiement direct constitue le principal mode de financement des ménages, il s'est élevé à hauteur de 553 245 808 USD/ 595 670 252 USD, soit 93 % de la DCS des ménages au cours de l’année 2014. L’insuffisance des mécanismes de partage des risques accentue la prépondérance des paiements directs des ménages.

Le financement externe communément appelé le Reste du Monde se chiffre à 574 379 175 USD / 1 428 969 948 USD, soit 40 % de la dépenses courantes de la santé. L’aide extérieure est la deuxième source de financement du secteur de la santé en RDC.

Le Budget de l’Etat alloué à la fonction santé au cours de l’année 2014 était de 869 594 954 USD / 8 027 203 538 USD du Budget global, soit 10,83%.

Les dépenses courantes de l'Administration Publique ont été essentiellement consacrées à la rémunération (82%), aux achats des produits pharmaceutiques (8%), au fonctionnement (fournitures de bureau, entretien et réparation etc. (10%). Elles constituent la troisième source
de financement de la santé après les ménages et les bailleurs.

S’agissant de la lutte contre la maladie, les résultats montrent qu’il y a eu une augmentation du financement de la plupart d’entre elles. Les maladies infectieuses et parasitaires ont coûté 856 437 678 USD soit 60% de la DCS, les problèmes de santé de la reproduction 187 981 508 USD soit 13% de la DCS, les Carences nutritionnelles 61 086 650 USD soit 4% de la DCS, les maladies non transmissibles 36 748 521 USD soit 3% de la DCS, les traumatismes 15 279 395 USD soit 1% de la DCS et les autres 86 090 410 USD soit 6% de la DCS.

Ce rapport est rédigé selon la méthodologie du Système des Comptes de la Santé (SHA 2011) dans un souci de comparabilité des indicateurs et de suivi de l’évolution du financement de la santé en RDC. Cette approche ouvre la voie, au-delà de ce rapport, à l’analyse approfondie des données statistiques financières, à l’exploitation et l’utilisation maximale de celles-ci aussi bien par les acteurs de terrain, les partenaires techniques et financiers, les partenaires sociaux et les chercheurs intéressés.

L’appropriation, la vulgarisation et la diffusion de ces données financières auprès de toutes les parties prenantes, à travers les différents canaux et nouvelles technologies d’information et de communication demeurent donc indispensables.

Dr Félix KABANGE NUMBI MUKWAMPA
Ministre de la Santé Publique

Rapport sur les comptes de la santé RDC 2014