www.minisanterdc.cd

Taille police

SCREEN

Profil

Mise en page

Style du menu

Cpanel

Déclaration du Ministre de la Santé lors du point de presse sur l'épidémie d'Ebola à Bikoro ce jeudi 10 mai 2018

Chers compatriotes,

Depuis le mardi 8 mai 2018, la République Démocratique du Congo fait face à une nouvelle épidémie de la maladie à virus Ebola qui constitue une urgence de santé publique de portée internationale.

Jusqu’à ce jour, 11 cas de fièvre hémorragique et un décès suspects ont été enregistrés. Actuellement, sept personnes, dont les deux cas confirmés d’Ebola au laboratoire, sont actuellement hospitalisées à l’Hôpital Général de la zone de santé de Bikoro. Et le Centre de Santé d’Itipo, situé dans la zone de santé voisine d’Iboko, a quant à lui rapporté 4 nouveaux cas et un décès dans la nuit du mercredi 9 mai 2018.

Une des particularités de l’épidémie actuelle est le fait que trois professionnels de la santé ont été atteints. Les professionnels de la santé étant les premiers acteurs de la riposte gouvernementale contre Ebola, cette situation nous préoccupe et requiert une réponse d’autant plus immédiate qu’énergique.

C’est la raison pour laquelle le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a déployé une première équipe de 12 experts qui est arrivée à Mbandaka ce mercredi 9 mai afin de lancer les premières investigations et organiser la riposte sur le terrain. Ils ont acheminé des tests de diagnostic rapide du virus Ebola, ainsi que les premiers kits de protection et de traitement.
Par ailleurs, cette équipe d’avance a la lourde tâche de prélever et d’examiner les nouveaux échantillons sur place grâce aux laboratoires mobiles de l’Institut National de Recherche Biomédicale (INRB).

Il est important de rappeler qu’il existe plusieurs types de fièvre hémorragique en dehors de la maladie à virus Ebola en République Démocratique du Congo. Comme les tests des premiers échantillons l’ont révélé, tous les cas suspects ne sont pas nécessairement des cas d’Ebola. Seul l’analyse des échantillons prélevés permettra de suivre avec précision l’évolution de l’épidémie actuelle.
Chers compatriotes,

Il s’agit de la neuvième épidémie à laquelle notre pays fait face. Nos professionnels de la santé ont, par le passé, démontré leur expertise et leur compétence pour maîtriser les épisodes antérieurs, y compris dans d’autres pays africains.
Pour assurer la protection de la population, le Chef de l'Etat a demandé au Ministère de la Santé d’utiliser tout l’arsenal diagnostique et thérapeutique à sa disposition, en ce y compris la vaccination.

Des kits de communication et de sensibilisation seront acheminés dès demain afin de commencer la formation des relais communautaires et la diffusion des messages de prévention.
La cellule de communication de crise du Ministère de la Santé continuera à vous communiquer régulièrement l’évolution de la riposte.

Je vous remercie.

Dr Oly Ilunga Kalenga
Ministre de la Santé